HOME PAGE






« Il ne m'est Paris que d'Elsa » de Louis Aragon

Ed. Seghers « Poésie d'abord » 15 €


Aragon, le retour.



A Saint Arnoult, six pieds sous terre, reposent ensemble Louis Aragon et Elsa Triolet.. Parce que les cimetières sont pleins de gens irremplaçables, ils ont choisi de dormir au pied de leur grand arbre, dans le parc de leur moulin. Les yeux d'Elsa ont fait le tour du monde, et en ces temps de Saint Valentin nombre d'amoureux vont reprendre les mots, les pépites que lui adressa jadis son Louis. « Et les ponts répétant la promesse des bagues /S'en iront répétant les rimes que voici »...

« Il ne m'est Paris que d'Elsa » inscrit l'amour d'Aragon dans son décor Paris. Tout au long de la visite, vous admirerez les repères favoris du grand homme : Baudelaire, Apollinaire, Carco ....et l'homme de la rue.

Ville-lumière , ville souterraine, ville ouvrière, cosmopolite, tape-à-l'oeil , tout ce que vous voudrez, mais ville où Aragon rencontra Elsa. Et cette ville-là porte en elle toute l'humanité et toutes ses merveilles et toute sa déchéance. Sombre , amoureuse et magnifique est la poésie d'Aragon, comme Paris elle est magique et comme Elsa elle est chanson. Vous voyez, c'est contagieux.


Annie DAVID


REPRODUCTION INTERDITE

ARTICLE PARU DANS LA CHARENTE LIBRE DU SAMEDI 12 février 2005