HOME PAGE










Gérard Depardieu / Laurent Neumann « Vivant ! » Ed. Plon 18,50 €


« J'ai raté ceux que j'aime »


« J'ai même enterré deux psychanalystes »...Gérard Depardieu, au coin des feux de la rampe, se confesse à Laurent Neumann, le Directeur de la Rédaction de Marianne. Brut de décoffrage.

« Vivant », c'est le titre de ses confessions. Vivant après tout, malgré tout, c'est Pétard le voyou de Chateauroux, préado en friche à belle gueule et poings rapides, protecteur de ces dames et ambivalent sujet d'admiration de ces messieurs. Avec un langage oscillant toujours entre la zone et une préciosité de citation très « lucchinienne », la mauvaise graine Depardieu raconte comment elle a poussé sur le bitume parisien, glanant gratos une culture aussi excitante que certains paradis artificiels dont il ne fit pas l'économie. Il avoue que sans tous ces apports inattendus de la vie, il n'aurait pas pu être l'acteur gigantesque qu'il est. Tombé dans la marmite de potion magique ? Non, justement. Arrêter de consommer fut son problème, jusqu'à ce que pontages et greffe du foie lui permettent d'envisager une vie toute neuve.

Il a une légère dent contre les Etats Unis depuis qu'il s'est vu accuser de viol en réunion à l'âge de...neuf ans à Chateauroux par un journaliste de Time Magazine. Le puritanisme de Hollywood peut-il s'accommoder d'un Frenchie au passé aussi imprévisible que son avenir ?

Gégé Depardieu est aussi un père qui voudrait savoir aimer ses enfants, mais il n'existe ni greffe ni cours gratuit pour cette connaissance-là. En 96, j'ai commencé à revivre après avoir vu »Tous les matins du monde »...Depuis, j'aime la viole de gambe, l'art baroque et toute la famille Depardieu. Et mon voeu est que père et fils cessent enfin de se mettre en pièces. Aimez vous vivants.


Annie DAVID