Caudoux

Les gnous, c'est nous !


Cà y est ! Après six mois de gestation Benoit Caudoux , professeur agrégé de philosophie actuellement en poste au LISA à Angoulême, (après Confolens et Marguerite de Valois) vient de mettre au monde un troupeau de gnous. Il y pensait depuis longtemps, à laisser sa trace dans la poussière d'où nous sommes issus, nous les gnous cavalcadants. Il lui manquait le déclic. Et le voilà, le petit bouquin tout neuf , il paraît chez Léo Scheer, qui l'a reçu par la poste et l'a publié.

A vingt-neuf ans, le prof nous propose carrément un nouveau genre de lecture: le long poème rythmé en prose. "C'est une métaphore de l'écriture elle-même" dit-il.

C'est l'histoire d'un gnou, animal africain qui passe sa vie dans un troupeau en longues cavalcades . Il découvre qu'il est conscient, puis se demande s'il est seul dans ce cas. Son troupeau tourne en rond puis part vers le nord . C'est une allégorie de la vie , de l'arrivée de la conscience, son développement, l'adolescence, l'âge adulte, puis la mort. Ce qui fait de ce livre qui n'est pas un roman mais bien un livre de réflexion philosophique un objet nouveau dans le paysage littéraire, c'est la manière gourmande, animale, accumulative, joueuse avec laquelle Benoit Caudoux se sert des mots, les goûte, les roule en bouche comme un Rabelais. Sa description du troupeau en marche est hallucinante, on est dedans , on l'entend, et dans le même temps on voit s'éveiller la conscience du gnou narrateur, s'élaborer sa pensée, ses angoisses, ses espoirs, sa solitude au milieu de la multitude. On pense à Paris aux heures de pointe, et à cette foule bigarrée composée d'êtres semblables et différents qui s'absorbent et s'interpénètrent sans se parler. Les gnous ne parlent pas, ils courent. L'auteur s'est basé sur Le Tombeau d'Edgar Poe de Mallarmé, et a voulu par ce texte envoyer une sorte de réponse à Eric Chevillard, auteur qu'il admire et à qui il fit lire son manuscrit .

Actuellement , Benoit Caudoux  adapte pour le théâtre une pièce de Jean Meckert, « Les Coups », dont l'unique rôle sera tenu par Claude Andrzejevski, autre professeur angoumoisin auteur il y a deux ans de "Petite tristesse". Cette pièce sera jouée au Théâtre de la Couronne.

Fana d'alpinisme, le gnou Caudoux attaque l'écriture par la face Nord : normal quand on est cht'imi.


Annie DAVID


CAUVIN


Saison des Pluies


Il pleut beaucoup dans l'Afrique rêvée de Patrick Cauvin. De l'eau, du sang, des balles. Les despotes succèdent aux despotes, téléguidés sans le savoir par un obscur géopoliticien-espion et rond-de-cuir . Un fonctionnaire élyséen occulte décide de la vie et de la mort des pays et des hommes, en marge du ballet diplomatique officiel. L'Afrique, pré-carré de notre pays. C'est là que vivent Marc Brandon et Mahra, sur une exploitation qui jusqu'ici, à force de ruse et d'habitude coloniale, a tenu bon an - mal an. Mais les intérêts supérieurs de l'Etat français exigent que coule du sang blanc, un petit peu, pour garantir le succès de l'opération de retour du tyran noir. L'Afrique à feu et à sang, c'est le thème de ce roman , intitulé "La Reine du Monde" dans un souci d'espoir aussi évident que dérisoire. Découpé , prêt à l'emploi cinématographique, ce roman fera le bonheur d'un mâle lecteur un dimanche de pluie. Je pense aux livres plein d'humour noir et d'autodérision des africains Ahmadou Kourouma (Ivoirien, in memoriam) ou Abderramane Waberi (Djiboutien), qui racontent finalement la même chose vue de l'autre côté. Ou à l'histoire personnelle du jeune chanteur Corneille, dont la famille fut décimée à coups de machette au Rwanda (comme celle de l'excellent Geoffrey Oryemah en Ouganda). Ces artistes sont les rois du monde, comme tous ceux que l'injustice n'a pas réussi à tuer, et dont l'art est magnifié par la souffrance et l'espoir. Dans ce roman de Patrick Cauvin, c'est la petite Sowana qui porte sur ses frêles épaules l'espoir de l'Afrique. Si le SIDA ne croise pas sa route, si, si, si ..


Annie DAVID


"La Reine du Monde" de Patrick Cauvin           Ed. Albin Michel 19,50 €


HOME

PAGE