HOME PAGE





" Parties de Campagne " de Sylvie Overnoy  Ed. Robert Laffont 

18 €  


Beau comme du Overnoy !

 


C'est beau, Sylvie Overnoy, ce que vous écrivez ! Sortez vite de Cosmopolitan, et rejoignez le club restreint des auteurs - poètes du quotidien. Vous y avez votre place à part entière.. Finissez ces histoires commencées : on accroche tout de suite, on aimerait tant la suite, et plof ! la chute. Non, s'il vous plaît, encore un peu de chalets inhabités en Vallée de Chevreuse (improbable, j'en arrive, mais c'est un rêve), de vieilles dames pianistes qu'une troupe de chevaux libres sous l'orage justifie et ensorcelle dans l'ivresse de la création. Encore un peu de vie à la campagne à travers les lunettes griffées de vos copines. Encore un peu de ..


Vivre, c'est ouvrir les écoutilles. Il vous faut continuer l' entreprise ! De Gavalda vous avez la tendresse, de Delerm le sens du détail (puisqu'on vous compare à eux) mais d'Overnoy vous avez la curiosité. Pas de monomanie, votre regard balaie tous azimuts en quête de l'extraordinaire quotidien.


Vous êtes la fille du bitume et de l'églantier, et côté choc des cultures , avec votre humour quasi-anglais par moment, cet "understatement " qui devient la marque du citadin intelligent - pas l'autre, pas l'épaisse brute dédaigneuse - vous devriez faire votre trou de souris dans la niche du p'tit bouquin qui fait sourire en été et soupirer en hiver. Waoh, la dithyrambe ! Eh bien oui, parfois, un peu de riens et du soleil çà fait plaisir. Pour illustrer , exceptionnellement, je vous livre la photo d'un copain mulot savoyard, assez cabot ma foi et qui adore le savon de Marseille. Sylvie Overnoy doit élever le même dans son bureau à Cosmo .

 


Annie DAVID

 


Reproduction interdite

Article paru dans la Charente Libre