HOME PAGE


















































































CONTE de NOËL

écrit en 1985 ,

d'abord pour la presse

puis la radio locale

déposé SCAM


Noël 2000


« If (a)<0, (b)>5, (c)<1, THEN PRINT «tire - toi »

« READY » (prêt) répondit imperturbablement l'ordinateur familial de la  15ème génération  incompatiblement  compatible. Comme les scouts, il était toujours prêt.

En ce moment, Snowkiller (c'était le nom de pirate de Sébastien) élaborait un programme d'aide à la décision. Il avait introduit en mémoire tous les paramètres de la famille : l'indifférence de son père, l'absentéisme de sa mère, sa solitude, et le dégoût de l'école qui montait et le submergeait. Chaque jour, il entrait des éléments nouveaux. Il espérait qu'un jour Arthur (son ordinateur) l'aiderait à vivre intelligemment.


Pour l'instant, il sentait confusément que ce n'était pas le pied. Arthur savait dire «bonjour ! Comment vas-tu ? » chaque matin avant de lui débiter son horoscope, mais il ne savait pas le prendre dans ses bras. Vous avez déjà vu un ordinateur à bras, vous ? Il se contenait de supporter sans broncher les larmes de Snowkiller, les testait et inscrivait laconiquement :

« Eau de mer sur le clavier, danger de corrosion ».


C'était NOEL. La NOEL INCORPORATION  l'annonçait dans le quart nord-est du ciel, les trois autres quarts étant illuminés d'une myriade de publicités laser. Chaque boutique arborait un squelette de sapin surchargé de neige synthétique. Les ménagères piétinaient pour cent grammes de faux foie gras, en rêvant qu'un jour elles auraient les moyens d'aller réveillonner au Club Médialune… Elles serraient fébrilement dans leur poche une carte magnétique du Loto Galaxie. Le tirage avait lieu ce soir en direct de la face cachée de la lune, sur le channel n°5 («la Chaîne avec laquelle on dort »)

Le Loto Galaxie rechargeait les cartes à puce  tous les trois mois, moyennant la modique somme de 5 francs (5 millions d'anciens francs) soit la totalité du salaire moyen d'un A. C. (Assisté Chronique).

Le père de Sébastien était Assisté Chronique. Il travaillait deux jours par mois au Club Médialune. Il prétendait que cette situation privilégiée lui permettrait un jour de trouver les bons numéros : il connaissait un croupier qui connaissait une barmaid qui connaissait l'animateur : un jour, il serait riche !


Sa Maman, elle, traversait chaque jour toute la France en TTGV pour aller faire la vaisselle dans un MacMickey à Gogoland. Elle aussi rêvait - à l'aller, car au retour elle dormait - à ce qu'elle ferait d'un tel pactole : cinquante milliards de centimes.


A Médialune, les modules vidéo de la Spatial Fiesta Project avaient pris place autour du cratère central. De gentils cosmoanimateurs en scaphandres bleu-ciel branchaient des sachets de champagne sur la tuyauterie d'alimentation de ce qu'ils pensaient être de jolies terriennes. Il y avait là le gratin de la belle bleue, arrivé par charter spécial. Beaucoup de scaphandres transparents, cette saison. Pailletés, dorés, bronzés, ils regardaient néanmoins arriver le 3ème millénaire avec une inquiétude ancestrale…


Qui sait ? Si la fin du monde était pour demain ? Alors vite, un sourire à la caméra 3 et on lâchait 50 % des recettes du prochain spectacle…


« Et l'on applaudit bien fort Maïté SHAMALLOW qui vient de faire un effort en faveur des déshérités de notre belle terre. Mais voici venue l'heure que vous attendez tous, l'heure des milliards de centimes, l'heure du… »

Dans 42 pays anglophones, des millions d'individus de 2 à 100 ans répondirent en chœur : 

« LO-TO »


« BRAVO, chers amis du LOTO GALAXIE, je vous entends d'ici ! De la Terre à la Lune, un seul cri, un seul rêve : GAGNER ! » Le gentil cosmoanimateur fit un signe et la boule transparente commença de secouer ses numéros en tous sens. Dans les grands magasins, sur terre, les clients crispaient les doigts sur la petite carte étoilée du loto, récitant une vague prière en fixant l'écran le plus proche…


« 53 - 22 - 12 - 89 - 67 - 7, numéro complémentaire le 34. Mais qu'avez-vous, chère Maïté Shamallow ? Votre indicateur de pression sanguine sature ! Vite, LUNE ASSISTANCE ! »


Chers zoditeurs, vous assistez -là, grâce à CHANNEL 5, à un événement de taille : Mademoiselle Maïté SHAMALLOW défaille. Maïté, Maïté, qu'avez-vous ?

- J'ai … j'ai gagné ! Six numéros et le complémentaire ! »

Une chape de silence s'abattit sur le monde. Le miracle de Noël n'était pas encore pour cette année.



***************

Sébastien avait terminé son programme, il rêvait à la fenêtre.

Du quarantième étage, on aurait pu jeter des passerelles directement sur ce qu'il restait des glaciers du Mont Thabor. Il se voyait là-haut, passant une nuit sur la crête… Une nuit sur le Mont Thabor, pourquoi pas ? Son père et sa mère, fidèles à leurs habitudes, feraient sans doute ripaille avec des amis.(« De toutes façons, tu n'aimes que les céréales ! Tu n'as qu'à regarder le Disney Channel ! »)


Zzzzzzz…


« Un moment, cher Snowkiller, je réfléchis… »

Arthur envoya une douce musique pour le faire patienter. Bizarre , Sébastien n'avait jamais entendu cette musique… mieux, il y avait des chœurs. Dans le synthétiseur d'Arthur, on ne trouvait rien d'aussi pur que ces chœurs-là. Angéliques…


« Suis l'Etoile, Sébastien. Vas sur le Mont Thabor, là où parler ne veut plus rien dire. Laisse-toi aimer du ciel où est l'Intelligence. Et demain tu sauras aimer, et demain tu ne seras plus seul. Le premier cadeau de Noël , c'est l'Amour. »


page suivante



Reproduction interdite