HOME

PAGE

HOME

PAGE

                                                      Prignitz--Poda

                                                              Frida KAHLO


Aux confins de la souffrance physique et morale, Frida Kahlo la mystique, la talentueuse  mexicaine aux racines saxonnes, l'écartelée, Frida la rouge fait encore couler de l'encre. Pour les fêtes, les Editions Gallimard sortent un magnifique livre, un cadeau de prix abondamment illustré de photos couleurs de ses flamboyants tableaux, et des commentaires avisés d'Helga Prignitz-Poda .

La mort : la sienne, celle qu'on lui demande de peindre, celle de ses espoirs d'être mère, celle qui envahit la culture aztèque, celle que ses souffrances ne lui permettent pas d'oublier…C'est la mort qui sous-tend l'œuvre de Frida Kahlo, avec l'amour  qu'elle porte à son mari, le célèbre peintre zapatiste Diego Rivera qui fut son maître. Elle puise dans Jérôme Bosch et Bruegel  également, dans les religions catholique, bouddhiste et les rites aztèques les symboles de souffrances qu'elle veut peindre et non nommer -.. La vie amoureuse de Frida Kahlo est  un roman-fleuve.  Rivera la trompe, elle collectionne les amants-parmi lesquels Trotski.  Le paradoxe, c'est que ces tableaux colorés exotiques et apparemment naïfs ont un succès populaire, au Mexique comme ailleurs. On ne compte plus les objets usuels ornés de fragments de tableaux de Frida Kahlo, ou qui s'en inspirent. Ici un singe incongru, là une feuille à l'envers, son propre accouchement, des tonnes de sang …C'est une œuvre singulière que celle de Frida Kahlo, et ce livre parvient à en. décrypter avec justesse les méandres .( Frida Kahlo est morte en 1954 à l' âge de 47 ans.)


Annie DAVID


Frida Kahlo  d'Helga Prignitz - Poda


Rolin

ROUGE NUIT


Regarder tourner la nuit autour de Paris, et la vie s 'écouler comme l'essence d'une vieille guimbarde, se sentir protégé dans cette cage de Faraday, hors du temps… Repasser pour la fille de son ami décédé les années rouges d'une jeunesse militante. Se moquer de soi-même « Cet être multiple , entre héros et clown, qui s'appelait NOUS »

Olivier ROLIN a réellement été chef d'un mouvement de gauche activiste. Ce livre, magnifiquement écrit, est un récit doux-amer des années d'illusion, 1968 et après, où prolétaires et étudiants voulaient refaire le monde.

Aujourd'hui le narrateur est un vieil écrivain, « Treize » est mort, et pour sa fille il doit revivre ces aventures picaresques.

Il s'agit de politique, mais aussi d'héroïsme, assure-t-il, et surtout d'une formidable et dérisoire épopée de jeunes intellectuels et d'ouvriers organisés comme une armée. Leur vie : voler des voitures, se procurer de la dynamite, ne pas se faire trahir ou repérer, diffuser la bonne parole… Sublime, forcément sublime…

Pendant ce temps - là, je découvrais Carnaby Street à Londres, tunique indienne, Pink Floyd et King Crimson. La politique me barbait, je voulais d'abord voir le monde et devenir journaliste. Mais c'est une autre histoire.

Nostalgiques, amoureux des bons écrivains, lisez ROLIN. Hier, c'est peut-être demain.


Annie DAVID


TIGRE EN PAPIER

Olivier ROLIN - Editions du Seuil  - 18 euros