HOME PAGE

Accueil








« Ne le dis à personne »

de Harlan Coben Ed. Belfond 20 €




Les couleurs du Polar


Des polars, on en reçoit décidément de toutes les couleurs. Le polar Marseillais est une branche ensoleillée du roman noir, active grâce à l’action des Editions Jigal . A l’occasion du Salon de Cognac, signalons la présence de Maurice Gouiran, l’un de ses poulains dont j’ai eu le plaisir de présenter les ouvrages souriants et graves dans ces colonnes. Je ne manquerai pas d’aller lui en serrer cinq , tant je considère ses polars utiles et agréables. Je ne manquerai pas de lui acheter le petit dernier, « Terminus Ararat » , qui balance un coup de pied dans la fourmilière des sectes apocalyptiques. Maurice Gouiran a beaucoup voyagé, et son Marseille est toujours ouvert sur un ailleurs mythique. Quant au passé recomposé, il n’a pas son pareil pour lui passer un savon, le Marseillais . J’attends donc avec impatience sa venue.


Présent aussi : Bruno Masure, le poète qui tue plus vite que son ombre…

Le dernier polar que j’ai lu, vous le verrez bientôt au cinéma : il s’agit de « Ne le dis à personne » de Harlan Coben. Le film sort le 1er novembre avec Guillaume Canet à la réalisation et une flopée de pointures du cinéma français pour distribution. Un polar à l’adrénaline traduit de l’américain , avec ce qu’il faut d’étrangeté pour notre épique époque. Prix des Lectrices de Elle en 2003. A lire ou relire.

A Samedi et Dimanche à La Salamandre !


Annie DAVID










« Terminus Ararat »

de Maurice Gouiran Ed. Jigal 17 €


REPRODUCTION INTERDITE

ARTICLE PARU DANS LA CHARENTE LIBRE