" Même si  tu revenais "


Même si tu revenais, Claude François, je ne suis pas sûre que tu te reconnaîtrais. A chaque coin de rue de Dannemois ton improbable clone  empailleté te jetterait un regard dédaigneux, tu t'étonnerais de  tes Clodettes fanées pleurant l'indécence perdue et ton légendaire machisme, entre deux galas pour la maison de retraite des vieux artistes… 

Ton moulin abandonné aux intérêts commerciaux te paraîtrait certes bien exploité - tu as toujours eu le commerce dans la peau - mais tes enfants ne chantent pas, ils engrangent et font fructifier le pactole, et çà peut-être, c'est dur. Si j'avais eu un marteau, Cloclo, j'aurais bousillé les 45 tours de mes copines qui m'obligeaient à faire à vélo les 20 km nous séparant de Dannemois, rien que pour embrasser ta porte cochère, sous le regard  goguenard d'un eunuque qui en a vu d'autres.

" Les Français" dit Yann Moix  dans Podium en parlant de ton public chéri - désolée, mais on comptait déjà quelques réfractaires - les Français qui t'aiment, donc, se sont organisés en sectes concurrentes. Yann Moix se fait ton exégète avec ce livre, Podium, et le film qui sort en février  , dans lequel tu es incarné par Benoît Poelvoorde . Schéma annoncé : La Passion de Claude François revécue par son clone Bernard Frédéric, évangile selon Yann Moix. C'est un Béru du "Claudisme" qui va porter haut tes couleurs cette année.

Le livre ? Ah oui, le livre. Quelques franches rigolades à l'évocation des artistes issus des couches populaires, des rêveurs qui ne veulent surtout pas être eux-mêmes, mais plus Claude François qu'eux, tu meurs . Quelques approximations dans la forme : roman, essai, reportage ? Chronos ne s'est pas penché sur le manuscrit, lassé de voir tous ces gens vivre du passé. De vraies émotions aussi, des morceaux de bravoure. Yann Moix  s'est mis dans la baignoire de Cloclo, dans sa peau le 11 mars 1978, seconde par seconde, et il est mort avec lui.

Alexandriiii, Alexandraaa ! Ah ! On n'a pas fini de chercher de l'or dans le port, cette année ! Même si tu revenais, Cloclo, je crois bien que rien n'y ferait, tu souffrirais trop, si tu revenais.


                                   Annie DAVID

                                               ;                        "Podium" de Yann Moix  Editions Grasset, 20 euros


HOME

PAGE