HOME PAGE

Accueil









« Ernestine écrit partout » vol. 3 d'Ernestine Chasseboeuf

Editions GINGKO 9 € ISBN 2-84679-034-5

Ernestine a disparu !


La nouvelle est tombée, terrible, cet automne : Ernestine Chasseboeuf a disparu... Après avoir dûment expédié à son éditeur les brouillons de ses lettres de réclamation, fonds de tiroirs, dictionnaire du patois troglodyte du dessous, poésies maraîchères dodécasyllabiques et autres recettes de gâteaux comme chez Lu (E223, E330...), notre troglodyte de Coutures (Maine et Loire) s'est volatilisée. Un matin, le facteur qui lui apportait ses 200 lettres quotidiennes dut se rendre à l'évidence: l'épistolière aux grands pieds s'était fait la belle. Elle avait annoncé qu'elle partait pour un grand voyage, mais son intérêt pour la « cramation », le « projet de retour à la terre » qu'elle évoque dans une ultime lettre à « Monsieur Belin, chez Monsieur Lu, chez Monsieur Gervais-Danone » datée de juillet 2005 ne cessent d'inquiéter. C'est qu'elle nous manquera, cette batailleuse au pied de la lettre, cette pourfendeuse d'assertions publicitaires, cette nonagénaire pleine de vie et de courage. Le temps, hélas, est assassin, qui, après l 'avoir privée de l'usage de sa voiture sans permis Minicomtesse, s'attaque à ses pieds « gonglés ». Lui ratatinant les orteils, il lui descend le moral dans les chaussettes.

Elle se battit avec détermination contre la taxe d'emprunt dans les bibliothèques , pour la culture, la nature, la poésie, avec les grévistes (en ne nourrissant pas ses poules), pour l'école vraiment laïque  sans voile, sans MacDo, pour les petites gens contre ce monde marchand qui veut « écraser tout ce qui est petit ». Ernestine Chasseboeuf, à 95 ans, armée de sa seule plume et de son bon sens paysan, écrivait aux grands de ce pays tout ce que nous avons sur le coeur, et a sans doute fait changer l'air de rien, la face de ce monde de brougnes. « Au pays des brougnes, les aveugues sont moins qu'de ren ». Ernestine, reviens nous ouvrir les yeux !


Annie DAVID








REPRODUCTION INTERDITE

ARTICLE PARU DANS LA CHARENTE LIBRE DU VENDREDI 13 JANVIER 2006