HOME PAGE

Accueil








« Les derniers chemins du Général » par Jean-Paul Ollivier

Editions Plon 14,50 €




Savoir finir...


Je me souviens... Les murs étaient couverts de « Dix ans, ça suffit! ». Les chars qui remontaient sur Paris faisaient trembler les murs de la maison. Mes parents apprenaient à ne plus partir au travail,incroyable ! 

Le Général De Gaulle fustigeait « la chienlit » .Puis vint 1969, année chère à Gainsbourg. Un autre monde, une liberté grisante, que l'on croyait irréversible. Le Général avait sous-estimé les envies du peuple :il promit de démissionner en cas d'échec au référendum...

« Je cesse d'exercer mes fonctions de Président de la République. Cette décision prend effet aujourd'hui à midi. » Savoir finir.

Vite, au bout du monde et de soi-même, comme Napoléon ou Victor Hugo laisser la silhouette d'un grand homme découpée sur l'horizon. Pas s'exiler, plutôt rechercher les racines profondes (les origines Irlandaises de sa mère), les courants telluriques, essayer de se débarrasser des scories et de se retrouver après l'échec. L'Irlande, puis...l'Espagne de Franco. Madame tricote , Monsieur lit « Les Mémoires d'outre-tombe » de Chateaubriand ou écrit . Beaucoup d'églises ou de chapelles. Un pèlerin à Compostelle...

Jean-Paul Ollivier, grand reporter spécialiste de l'histoire sportive à France Télévisions, est un biographe reconnu du Général de Gaulle.

Il a cherché à savoir ce que De Gaulle attendait de cet exil volontaire, comment interpréter ces rencontres au sommet qui précédèrent de peu l' Adieu. De l'espoir ténu à la mortelle désillusion : « Le doute n'existe plus » écrivait Madame, déjà, avant le voyage en Espagne.

Bonne idée, au moment où un référendum provoque juste un jeu de chaises musicales au gouvernement, de rappeler cet épisode ultime. Certains ont essayé la chaise vide, d'autres l'exil sur une île, mais peu semblent opter pour la lucidité des grands hommes sur eux-mêmes comme leur étonnant modèle...


Annie DAVID




REPRODUCTION INTERDITE

ARTICLE PARU DANS LA CHARENTE LIBRE DU SAMEDI 11 JUIN 2005