HOME PAGE

Accueil




Pour obtenir les livres de Manuel Da Silva : écrire à MDS

15 rue de la Grand Font

16000ANGOULEME editmds@cegetel.net


Livres de Bernard Fauconnier : écrire à

M. Bernard Fauconnier

14 rue de Brest

35000 RENNES




Sur la trace des grands hommes.

2 auteurs: Manuel DA SILVA et Bernard FAUCONNIER



Rêvant un soir sur la terrasse de l'Hôtel Shelley à Lerici près de La Spezia , je me disais que l'écriture est une voie sûre vers l'éternité. Le simple fait de poser ses pas dans les pas d'un écrivain suffit parfois pour provoquer les muses. Les circuits de visite abondent , qui vous montrent les lieux de la création comme s'ils étaient magiques. Ce soir-là, une tempête a dévasté le port de plaisance et au matin il offrait la même désolation que la vie commune de William et Mary Shelley sous le soleil d'Italie. Frankestein errait encore.

A l'Hôtel Burguete, près de Roncevaux, rôde l'âme d'Hemingway. Coucher dans « son » lit n'est pas anodin, on y attrape un étrange prurit : l'envie d'écrire. L'angoumoisin Manuel Silva, heureux auteur de « Gaïtero », n'y a pas échappé. Et voilà deux innocents citoyens américains rencontrés là-bas transformés en héros de polar basque. On sent qu'il s'est fait plaisir à aborder la fiction, comme il a plaisir à gérer la maison d'édition qu'il vient de créer . Bientôt, vous verrez Manuel Da Silva fumer des havane ! Merci Ernest.


Un autre grand homme habite l'esprit de Bernard Fauconnier : son père, le charentais Henri Fauconnier, prix Goncourt 1930 pour « Malaisie ». Il l'a déjà évoqué avec succès l'an dernier. Alors que je l'interrogeais pour vous, je lui avais suggéré de mettre à l'honneur sa non moins ordinaire mère, qui devait avoir du caractère pour supporter pareilles aventures dans l'ombre du grand homme. Il m'envoie « Mady Meslier-Fauconnier, une Bretonne au destin exceptionnel », qu'il a lui aussi choisi d'auto-éditer. Avec talent. Ce que j'aime chez Bernard Fauconnier, c'est son absence d'auto-censure mâtinée d'une pointe d'humour particulier. Le grand médecin fait son anamnèse avec amour .Sa maman, dit-il, fut « une femme d'honneur ». Monsieur , vous pouvez quitter les pas de votre père et le lit de la révolte. Vous avez reçu l'écriture en partage : maintenant, brisez ses chaînes. Et si vous alliez faire un tour en Malaisie ?


Annie DAVID


Des sites internet recensent quelques-uns de ces lieux habitéspar les écrivains :http://www.terresdecrivains.com/ par exemple.





REPRODUCTION INTERDITE

ARTICLE PARU DANS LA CHARENTE LIBRE DU SAMEDI 28 MAI 2005